Présentation de l'association

Bienvenue sur le site de l'association "Mémorial de la Déportation Homosexuelle"
Notre association milite en faveur de la reconnaissance par l'Etat français de la déportation de personnes pour motif d'homosexualité à partir du territoire français durant la Seconde Guerre Mondiale.
L'association a publié une brochure biographique en mémoire de Magnus Hirschfeld, dont l'action militante pionnière au début du siècle fut la base de tout le mouvement homosexuel du XXème siècle. A la suite du décès de Jean Le Bitoux, président fondateur du MDH, nous avons publié un livre-témoignage des acteurs LGBT français allant des années 70 à aujourd'hui.

29/04/20 - Plus de soutiens à l'action de commemoration

   
Journée Nationale du Souvenir des Victimes
et des Héros de la Déportation



Pour compléter les actions de commémorations de week-end, voici également les participations de Metz et de Nîmes.

Des militants de San Francisco ont également voulu soutenir l'initiative, en apportant des fleurs au Mémorial de la Shoah (Holocaust Memorial), vous pouvez retrouver plus de détails  sur la page facebook : https://www.facebook.com/addadada/media_set?set=a.10222722905847296&type=3


Nous les remercions aussi de leur soutien !

Le MDH

26/04/20 - Journée Nationale du Souvenir de la Déportation

Communiqué de presse
Montpellier, le 26 Avril 2020
   
Journée Nationale du Souvenir des Victimes
et des Héros de la Déportation



Ce dimanche 26 avril a lieu la Journée Nationale du Souvenir des Victimes et des Héros de la Déportation.

Depuis 1989, année de sa création, le Mémorial de la Déportation Homosexuelle (MDH) milite pour la reconnaissance officielle de la déportation pour motif d’homosexualité et participe aux différentes initiatives et cérémonies honorant la mémoire de tous les déportés.

Cette année, en raison de la crise sanitaire du COVID-19, les pouvoirs publics ont annulé - à raison - toutes les cérémonies publiques pour éviter les rassemblements.

Le MDH a souhaité malgré tout honorer symboliquement et différemment la mémoire des victimes de la déportation.

Nous avons proposé à nos référents locaux et aux associations LGBT de France, de demander à l’un ou l’une de leurs adhérents·es de déposer une fleur ou un bouquet de fleurs devant le monument dédié aux victimes de la déportation.
  • Certains·es ont pu le faire car le monument est accessible et se trouve sur l’espace public.

  • D’autres ont dû se résoudre à déposer ces fleurs sur les grilles du lieu où se trouve le monument lorsqu’il s’agit d’un espace clos.

  • Enfin quelques uns·es n’ont pas pu le faire car le monument se trouve dans un parc interdit au public pendant la pandémie.

Notre action s’inscrit dans le strict respect des règles sanitaires et réglementaires en vigueur.

Les photos qui sont parvenues au MDH ont permis la réalisation de ce kaléidoscope, dont la diffusion numérique permettra à chacun et chacune de s’associer par la pensée à cet hommage.

Il s’agit d’un hommage innovant et original qui nous permet ainsi de surmonter le risque de l’année blanche commémorative et de l’interruption mémorielle.

En 2020 comme les années précédentes, quels que soient les aléas et les difficultés, le MDH, les associations LGBT et les personnes LGBT auront été au rendez-vous de la mémoire et de sa nécessaire transmission.


Hussein Bourgi
Président du MDH


21/04/20 - In Memoriam, 10ème anniversaire de la disparition de Jean Le Bitoux


IN MEMORIAM
Jean LE BITOUX
(16/08/1948 - 21/04/2010)




Le Mémorial de la Déportation Homosexuelle (MDH) salue la mémoire de son Président Fondateur Jean Le Bitoux décédé le 21 avril 2010.

10 ans après sa disparition, nous mesurons davantage la place importante qu’il a occupée dans l’histoire du mouvement LGBT Français.
  • Né en 1948 à Bordeaux, Jean Le Bitoux a été :
  • Militant au Front Homosexuel d’Action Révolutionnaire (FHAR) à Nice et au Groupe de Libération Homosexuelle (GLH) à Paris.
  • Co-organisateur de la 1ère Marche homosexuelle en France (25 juin 1977)
  • Fondateur et journaliste du journal Gai Pied (1979-1992)
  • Fondateur du Mémorial de la Déportation Homosexuelle (1989)
  • Co-fondateur de la Maison des homosexualités créée en 1989 (préfiguration du Centre LGBTQI+ de Paris Île de France)
Jean Le Bitoux s’est également beaucoup impliqué dans la lutte contre le sida, à Aides Île de France et à Arcat Sida.

Ce fut l’un des derniers combats de sa vie, avec celui pour la reconnaissance par la France de la déportation pour motif d’homosexualité, et l’ouverture d’un Centre d’archives LGBT à Paris.

Jean Le Bitoux connaissait l’importance de l’Histoire et de la mémoire dans la structuration des groupes sociaux; aussi il militait ardemment pour que la communauté LGBT se les approprie pour que ses membres ne soient plus des « Citoyen(s) de seconde zone » (titre d’un de ses livres).

En 2014 la Ville de Montreuil dont la Maire était Dominique Voynet a donné le nom de Jean Le Bitoux à un square de la commune.

En 2020, la Ville de Paris sur proposition de François Vauglin, Maire du 11e arrondissement et d’Anne Hidalgo, Maire de la Capitale, a décidé la pose d’une plaque en mémoire de Jean Le Bitoux sur la façade historique du magazine Gai Pied au 45 rue du Sedaine.

La cérémonie aura lieu une fois le confinement, lié à la crise du COVID-19, sera terminé.

Sensibles à toutes ces marques de sympathie, les militants du MDH et les amis de Jean Le Bitoux rappellent que le vœu le plus cher de celui-ci était l’ouverture effective d’un Centre d’archives LGBT à Paris.

Ce projet est en gestation depuis de trop longues années.

Nous souhaitons que l’équipe municipale qui sortira des urnes puisse le poursuivre et le concrétiser rapidement maintenant.

Ce serait exaucer le vœu de Jean Le Bitoux mais aussi rendre le plus bel des hommages qui soit à toutes les militantes et tous les militants de la cause LGBT.

Hussein Bourgi
Président du Mémorial de la Déportation Homosexuelle (MDH)
06 89 81 36 90


En mars 2014, la municipalité de Montreuil a inauguré un jardin
en mémoire de Jean Le Bitoux.



Documentaire :
Revue de presse :